L’agroécologie est une façon de concevoir des systèmes de production qui s’appuient sur les fonctionnalités offertes par les écosystèmes pour permettre une transition vers des systèmes d’agriculture et d’alimentation plus durables et plus respectueux de l’environnement. Non seulement la politique agricole commune (PAC), mais aussi un certain de nombre de financements européens directs, soutiennent cet engagement de transition.

Sélection végétale

Identifier et combiner les meilleures pratiques des sélectionneurs de cultures et des producteurs de semences pour accroître la disponibilité et la qualité des semences biologiques, c’est l’objectif du projet LIVESEED. Grâce à un financement d’environ 9 M€ d’Horizon 2020, ce dernier a su relever ce défi en allant des aspects marché jusqu’à la réglementation. Abandonnant une approche purement productiviste, les partenaires du projet se sont concentrés sur des approches qualitatives, environnementales et sociétales en matière de sélection végétale. Ainsi et grâce à la mise en commun des meilleures pratiques en ce domaine, des cultures plus riches en vitamines ont pu être sélectionnées. Via une consultation d’à peu près 800 fermiers, une plateforme numérique spécialement dédiée a été notamment enrichie par ce savoir-faire et permet un accès du grand public à ces meilleures pratiques.

Pour en savoir plus : https://www.liveseed.eu/

Légumineuses à grains

L’accès équitable à une alimentation saine et riche en protéines est un vrai défi du XIXème siècle. La production de protéines végétales durables y joue notamment un rôle durable. Dans ce contexte, le projet collaboratif européen « Legumes Translated » tend à démontrer les avantages des légumineuses à grains (soja, fèves et pois) par rapport aux cultures de froment, etc. classiques et d’augmenter leur production. Ces légumineuses sont non seulement riches en protéines mais également capables de fixer l’azote de l’air. Aujourd’hui, elles sont largement importées par les pays européens car il n’y a pas suffisamment de producteurs domestiques. L’objectif du projet est de convaincre les fermiers et les politiques des bienfaits de ces plantes et de les intégrer davantage dans les chaînes de production alimentaires, afin de rendre ces dernières plus saines et durables.

Pour en savoir plus : https://www.legumestranslated.eu/

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Europe et les projets collaboratifs ?

Consultez notre page « Innovation européenne »