187 projets ont été financés par l’Union européenne dans le cadre du programme pour la recherche et l’innovation (Horizon 2020) entre 2014 et 2020 en vue de développer les interactions entre les travailleurs humains et les robots. L’objectif est de réduire les coûts et de commercialiser plus rapidement les produits, tout en veillant à respecter les droits et les besoins des travailleurs, comme le prévoit le cadre de l’industrie 5.0.

Le projet CoLLaboratE (Co-production CeLL performing Human-Robot Collaborative AssEmbly) vise à développer des robots industriels capables non seulement d’apprendre des humains, mais aussi de travailler à leurs côtés en toute sécurité. Le projet a développé une nouvelle peau robotique qui non seulement détecte le contact avec les objets, mais peut distinguer le type de contact. Le robot peut faire la différence entre les contacts volontaires de l’homme et les contacts involontaires et réagir de manière appropriée et sûre. Parmi les utilisateurs finaux potentiels de la technologie figurent les fabricants d’automobiles, d’avions et d’appareils électroménagers. De plus en plus d’industries (y compris des PME qui fabriquent des petites séries) entreprennent d’intégrer les résultats du projet dans leurs chaînes de montage.

L’Europe domine le marché de la robotique dans le créneau des robots certifiés de sécurité en les dotant de la capacité de réagir aux contacts non intentionnels. Le projet ANDY (Advancing Anticipatory Behaviors in Dyadic Human-Robot Collaboration) renforce le leadership européen en dotant les robots de la capacité de contrôler la collaboration physique par une interaction intentionnelle. ANDY innove dans la manière de mesurer les mouvements du corps humain, d’apprendre des modèles cognitifs du comportement humain dans les tâches de collaboration et d’aider les humains grâce à une collaboration physique prédictive.

Le projet THOMAS (Mobile dual arm robotic workers with embedded cognition for hybrid and dynamically reconfigurable manufacturing systems) a mis au point un robot configuré à deux bras qui peut se déplacer librement dans une usine, effectuer des tâches complexes et même interagir avec ses collègues humains. Ce projet a fait l’objet d’une démonstration complète dans des environnements réels, notamment dans une usine automobile et aéronautique. Les résultats révèlent que non seulement le rendement des opérateurs humains est amélioré mais il ouvre également de nouvelles perspectives d’emploi dans une usine.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Europe et les projets collaboratifs ?

Consultez notre page « Innovation européenne »