Le projet financé par le programme de recherche et d’innovation Horizon 2020 de l’Union européenne reliera le secteur de l’eau (monde physique) à la plateforme informatique « FIWARE » qui développe des applications de gestion intelligente (monde numérique). Tous les utilisateurs finaux de l’eau bénéficieront de cette initiative, à savoir les villes, les services publics et privés de production et de distribution d’eau, les autorités gestionnaires des ressources, les fournisseurs de solutions et les citoyens.

FIWARE, dont l’objectif est d’aider les PME, les développeurs et les entrepreneurs dans la création des services Internet de la prochaine génération, est une plateforme informatique ouverte. Elle a été créée dans le cadre du programme de partenariat public-privé sur l’internet du futur (FI-PPP) lancé par la Commission européenne en 2011. Depuis sa création, cette communauté a évolué et constitue aujourd’hui un écosystème mondial de développeurs, de centres d’innovation, d’accélérateurs, de villes, de PME et de start-up. Elle facilite le développement de solutions numériques innovantes dans de nombreux secteurs comme le bâtiment ou les transports. En ce qui concerne le secteur de l’eau, le développement informatique d’applications et d’outils de gestion utilisant le Big Data est assez tardif, d’une part parce qu’il s’agit d’un secteur très fragmenté et d’autre part en raison de problèmes récurrents d’interopérabilité des systèmes, de standardisation des données, de sémantique et de formats d’échange.

Sonia SIAUVE, responsable de projets européens et du transfert des résultats de la recherche, répond à nos questions.

Que pouvez-vous nous dire sur l’OIEau ?

L’Office International de l’Eau (OIEau) est une association de droit français sans but lucratif déclarée d’utilité publique par Décret du 13 septembre 1991. L’OIEau intervient essentiellement dans le développement des compétences pour une meilleure gestion de l’eau en France, en Europe et dans le monde.

Pouvez-vous nous en dire plus sur la finalité du projet d’innovation Fiware4Water ?

Le projet qui va durer 3 ans (du 1er juin 2019 au 31 mai 2022) a pour finalité de relier le secteur de l’eau à la plateforme informatique FIWARE.

Dans une première phase, plusieurs interfaces et outils seront développés pour le bénéfice de tous les utilisateurs finaux du secteur de l’eau et seront testés à travers 4 démonstrateurs en Europe :

  • Le système d’approvisionnement en eau de la ville d’Athènes (Grèce),
  • Le système de production et de distribution d’eau potable de la ville de Cannes (France),
  • La station d’épuration des eaux usées d’Amsterdam (Pays-Bas),
  • Les compteurs intelligents pour les citoyens de Great Torrington (Royaume-Uni).

Dans une deuxième phase, l’objectif sera d’informer et d’engager tous les acteurs et utilisateurs finaux potentiels à travers l’Europe par la création de 3 réseaux d’acteurs : l’un pour les municipalités, le second pour les autorités et gestionnaires des ressources en eau et le dernier pour les fournisseurs de technologie.

Le projet est doté d’un budget global de 5,7 M€, dont 5 M€ financés par la Commission Européenne. L’OIEau recevra un montant de 500 k€. Il a été officiellement lancé le lundi 10 juin 2019, à Bruxelles.

Qui est partie prenante dans le consortium ?

Le consortium est composé de quatorze partenaires européens qui seront impliqués pendant les 3 ans du projet. Il regroupe des membres de la fondation FIWARE, des experts en TIC, des représentants du secteur de l’eau, des municipalités, des entreprises et des experts en développement économique de 7 pays (France, Royaume-Uni, Grèce, Allemagne, Pays-Bas, Espagne, Roumanie).

Quel sera le rôle de l’OIEau dans le consortium ?

L’OIEau, reconnue pour son expertise en montage de projet, a été sollicité par le consortium pour finaliser l’écriture du projet et en assurer la coordination.

De plus, l’OIEau est leader sur 3 volets :

  • Animation d’un des 3 réseaux d’acteurs, celui des autorités et gestionnaires des ressources en eau
  • Communication, dissémination et visibilité
  • Exploitation des résultats, développement de Business Plan et mise sur le marché des solutions innovantes (technologies et APIs) développées dans le cadre du projet, à partir de 2021.

Pour en savoir plus : s.siauve@oieau.fr

L’équipe « Projets Européens et financements collaboratifs » d’ADI