Le 30 juin dernier s’est clôturée l’action collective DM&TIC. Cette action initiée en 2013 par ADI visait à sensibiliser et à accompagner les premiers pas dans l’univers de la santé connectée, des entreprises régionales spécialisées dans la fabrication et la commercialisation de Dispositifs Médicaux “traditionnels”.

Très concrètement, en participant à cette action, les entreprises sélectionnées ont pu bénéficier de l’accompagnement d’une quinzaine de jours d’un cabinet conseil spécialisé, financé à 50 % par le Conseil régional.

9 entreprises sur les 10 initialement pressenties ont bénéficié de cette opération. Les produits et les marchés concernés ont été très divers :

A l’issue de l’action, 4 entreprises ont lancé un programme de RetD en vue de concevoir et mettre sur le marché un produit ou un service innovant qui relève de la e-santé.

Outre ces retombées directes, l’action a permis, plus généralement, aux entreprises :

  • De réfléchir et d’anticiper, un repositionnement de leurs produits, sur le marché, en croissance, de la santé connectée
  • D’acquérir une culture de la e-santé (marchés, acteurs, technologies, référentiels, etc…)
  • D’accroître leurs compétences, notamment, sur les technologies informatiques de communication
  • D’intégrer le réseau de la Nouvelle-Aquitaine des acteurs de la e-santé via, notamment, le Cluster TIC Santé Aquitain

Par ailleurs, d’un point de vue du développement économique régional, cette action a contribuer au renforcement du Cluster TIC Santé Aquitain en lui agrégeant, les entreprises du dispositif médical “traditionnel” en passe d’évoluer vers le dispositif médical communicant et intelligent.

L’action DM&TIC a fait l’objet d’une restitution, à l’occasion de la rencontre d’information et d’échanges “DISPOSITIFS MÉDICAUX CONNECTÉS & SANTÉ DU FUTUR” qui s’est tenu le 30 mai 2016 au centre Condorcet à PESSAC. Cette ½ journée, qui a rassemblée 150 professionnels, et au cours de laquelle 4 projets d’entreprise issue de l’action collective ont été présentées, a également permis de mettre en évidence les enjeux du partage généralisé de l’information de santé via l’utilisation des TIC en vue d’améliorer la qualité et l’accessibilité des soins, et de maîtriser l’accroissement de la demande en santé.

Les présentations de cette 1/2 journée sont disponibles ICI

Supplément d’info sur l’action collective :

  • Octroi d’une aide de 60 637 € du Conseil régional Nouvelle-Aquitaine
  • Action portée administrativement par L’ADERA (Association pour le DEveloppement de la Recherche en Aquitaine)
  • Les cabinets qui ont participé à l’action collective ; ETXETERRA, DEVCOOP, Cabinet S. POULETTE, ARTS, HEXABIO