La santé du sol est un sujet qui prend de plus en plus d’ampleur dans la recherche scientifique, car cet environnement est l’habitat d’un quart des espèces sur la planète, et de sa bonne santé dépendent 95% de la production alimentaire. Or, l’appauvrissement des sols est aujourd’hui un phénomène bien connu qui a des conséquences très négatives sur les espèces, parmi elles l’humain. Plusieurs projets européens se sont penchés sur l’analyse des sols pour proposer des solutions dédiées à leur valorisation.

Fertilité des terres agricoles

Le projet collaboratif européen BEST4SOIL, sous coordination néerlandaise, a pour objectif de faire des agriculteurs les gardiens de leur sol, afin qu’ils le protègent et le préservent. Grâce à la mise en place d’un réseau européen dédié à la santé du sol par le projet européen, les paysans peuvent désormais avoir accès dans leur langue respective à un faisceau d’informations traitant de ce sujet. Ainsi, ce réseau est un espace de partage de bonnes pratiques et de conseil sur mesure pour augmenter la fertilité du sol et prévenir des maladies, notamment végétales, résultant de sols fragilisés. En outre, cet outil aide à prendre les bonnes décisions relatives au choix notamment des espèces végétales. L’interconnexion des différents praticiens est un effet annexe à cette initiative et un vrai plus en matière de partage d’expérience et d’avancement commun sur le sujet.

Pour en savoir plus : https://www.best4soil.eu/

Innovation en biofertilisants

Un nouveau règlement européen relatif aux produits fertilisants va obliger les agriculteurs européens à revoir le recours à certains produits de traitement du sol non durables. Dans ce contexte, le projet européen NUTRIMAN a mis en œuvre une plateforme consacrée à la préparation au changement des paysans. Ces derniers peuvent apprendre quelles technologies et solutions innovantes vont les aider à opérer le passage de fertilisants minéraux-chimiques à des produits biologiques durables protégeant leur sol. Le gain d’argent par l’utilisation de ceux-ci est un autre argument avancé par les chercheurs. Les technologies listées par la plateforme sont toutes, soit prêtes pour le marché, soit au moins proches du marché.

Pour en savoir plus : https://nutriman.net/

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Europe et les projets collaboratifs ?

Consultez notre page « Innovation européenne »