Tester et valider des produits ou procédés innovants complexes est un défi de nombreuses entreprises, surtout pour les TPE et PME. Pour ces dernières, cette étape essentielle représente souvent un investissement significatif dans des prestations externes faute d’avoir des dispositifs de test et de validation propres. L’Europe s’est donc saisie de cette problématique pour débloquer davantage l’innovation. Ainsi, elle soutient à hauteur de 285 M€ les bancs d’essais d’innovation ouverte (OITB). Deux projets européens financés dans ce contexte sont mis en lumière.

Conformité réglementaire des dispositifs médicaux

Le nouveau règlement européen relatif aux dispositifs médicaux est devenu obligatoire depuis le 26 mai 2022. Les acteurs du domaine sont donc contraints à cette nouvelle charge réglementaire. Cela est notamment un challenge pour les TPE et PME. Pour accompagner ces parties prenantes dans la conformisation, le projet européen MDOT (Medical Device Obligations Taskforce) a mis en place une plateforme ouverte. Cette dernière donne premièrement accès à une multitude de données de tests concernant des dispositifs médicaux et permet deuxièmement de réaliser une évaluation conjointe de dispositifs médicaux couramment utilisés. Le but est de réduire les coûts liés aux tests et validation. Actuellement, les treize partenaires européens du projet MDOT développent les bancs d’essais qui sont censés être achevés en 2023.

Pour en savoir plus : https://tinyurl.com/n7h38prm

Recherche batteries Li-On

Assurer la transition des batteries plomb-acide, toujours majoritaires dans les véhicules d’aujourd’hui, vers les batteries Li-On est un enjeu majeur pour que l’Europe garde une place compétitive dans la course internationale dans ce secteur. Plusieurs exigences concourent dans la mise en œuvre de la batterie de demain, par exemple la rapidité de charge ou la densité. Piloté par le CEA, le projet européen TEESMAT vise à donner à l’ensemble des acteurs européens du domaine des batteries innovantes les clefs technologiques pour assurer la bonne diffusion d’un socle solide d’informations scientifiques. Grâce à un dispositif de mise en relation, le projet cherche a renforcer les liens entre recherche et industrie. Celui-ci se concrétise à travers un banc d’essais d’innovation ouverte.

Pour en savoir plus : https://www.teesmat.eu/

Vous souhaitez en savoir plus sur l’Europe et les projets collaboratifs ?

Consultez notre page « Innovation européenne »